Savoir faire une pause : entre culpabilité et besoin


Art de vivre, Créativité / lundi, février 24th, 2020

La pause d’écriture, je vous en avais déjà parlé dans un précédent article, mais aujourd’hui, je vous parle de savoir faire une pause dans votre créativité plus généralement. Souvent, quand on fait cette fameuse pause, nous sommes à la fois soulagés de prendre ce temps pour nous ressourcer, mais nous avons également ce sentiment de culpabilité puisque nous ne créons pas. Je vous livre quelques astuces pour apprendre à faire une pause et profiter de ses bienfaits !

Savoir faire une pause quand on en ressent le besoin

Apprendre à s’écouter

Savoir faire une pause dans vos activités créatives, c’est tout d’abord apprendre à s’écouter. Plus vous vous connaîtrez, plus vous serez capable de comprendre vos besoins et vos envies. Écoutez vos émotions, vos sensations, votre corps et votre cerveau. Il y a des signes qui ne trompent pas et dans la créativité, c’est souvent la fatigue mentale.

Pour vous donner un exemple concret, j’écris cet article pendant le NaNoWriMo 2019 parce que je sens que j’ai besoin de faire une pause dans mon roman en cours. Pour moi, cela se traduit par de la fatigue et donc une capacité de concentration moins importante. Écrire des articles me permet donc de faire une pause dans mon récit et de repartir sur de bonnes bases.

Repartir sur de bonnes bases

Se forcer à créer quand on est lassé / fatigué / démotivé, c’est la pire chose à faire, selon moi. Ce n’est pas la première fois que j’en parle et c’est toujours valable. Ne vous forcez pas à créer si vous n’en avez pas envie. Il faut que la volonté vienne de vous-même et que vous ressentiez du plaisir dans cette activité. En faisant une pause, vous allez pouvoir vous recentrer sur d’autres choses qui vous sont peut-être essentielles. Ainsi, lorsque vous reprendrez votre activité, vous pourrez repartir sur des bases saines et retrouver goût à ce que vous faisiez. 

Savoir faire une pause sans culpabiliser

Prendre du recul

Savoir faire une pause, ce n’est cependant pas rien faire et attendre que l’inspiration ou la motivation revienne, au contraire. Pendant cette phase creuse, profitez-en pour prendre du recul sur votre activité. Essayez de comprendre d’où vient votre blocage et ce que vous ressentez. Analysez-vous, vos émotions, votre travail. N’hésitez pas à revoir vos travaux, quels qu’ils soient, afin de pointer du doigt ce qui est positif et ce qui est à améliorer. Cette pause est aussi là pour que vous puissiez rebondir et vous poser des questions quant à vos créations. 

Essayer autre chose

La pause est également l’occasion d’essayer autre chose. Vous avez l’habitude d’écrire des romans ? Essayez des nouvelles ou d’autres exercices d’écriture. Cela est valable pour tous types d’activité créative ! Et si vous changiez d’activité ? Parfois, passer d’une activité à une autre peut vous aider à vous recentrer, à tester de nouvelles choses, à vous inspirer. Dans tous les cas, n’arrêtez pas de vous inspirer, autant sur Internet que dans les petites choses du quotidien !

Savoir faire une pause dans votre activité créative vous apportera que des bonnes choses, à condition qu’elle n’est pas éternelle. Alors, écoutez-vous et faites une pause quand vous en ressentez le besoin, sans culpabiliser !

2 réponses à « Savoir faire une pause : entre culpabilité et besoin »

  1. Il y a un an (déjà !) j’écrivais sur mon blog fraîchement créé un article intitulé “je n’écris plus” parce qu’à ce moment et depuis déjà quelques semaines (mois ?) je n’écrivais plus vraiment activement, en tout cas aucun roman et que ce que je me plais à appeler les “juste comme ça”, mes défouloirs, quoi. Pendant cette année… j’ai travaillé sur moi, je pense. Sur mes émotions, sur ma relation aux autres, à moi-même, ma relation à mon corps, etc., enfin, je n’entre pas dans les détails, tous les articles sont en ligne si tu es curieuse ;’P Quoi qu’il en soit, il y a quelques semaines maintenant, je me suis décidée. Ça y est, je vais commencer un nouveau projet, et pour rendre ça vrai je publierai même un article sur le blog, pour m’engager vraiment, et dès le 1er mars (à la faveur d’un déménagement pour un stage) j’entame à la fois une nouvelle vie et un nouveau roman.
    Je pense que comme tu le dis c’est très important de prendre du recul sur cette pause et de surtout ne pas se forcer, car là ce serait vraiment destructeur ! L’écriture c’est intime, donc ça a lien avec plein de choses internes et quand ces choses internes sont déréglées, l’écriture aussi, et j’ai presque envie de dire que c’est normal ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.