Comment commencer à rédiger des textes fictifs ?


Conseils & Méthodes d'écriture, Ecriture / mercredi, octobre 2nd, 2019

Il y a quelques temps, l’une d’entre vous m’a demandé des conseils pour commencer à rédiger des textes fictifs. Pour certains, ce n’est pas si facile. Ils vont avoir plus de facilités à écrire des essais, des pensées que mettre en scène des personnages qu’ils ont inventés de toute pièce. Mais alors comment se lancer dans la rédaction de récits fictifs ? Comment passer le cap ? Je vous donne quelques conseils !

Rédiger des textes fictifs en jouant avec la longueur

Écrire des nouvelles

La nouvelle, c’est un format d’histoires très courtes qui va vous permettre d’être concis. Au contraire d’un roman qui va dans les détails, la nouvelle ne s’attarde pas toujours et permet à l’auteur d’aller droit au but. Le tout en suivant le schéma narratif classique : situation initiale, élément perturbateur, péripéties, élément de résolution et situation finale. La plupart du temps, la nouvelle se termine par une chute, mais c’est selon votre convenance. Le principal, c’est que vous puissiez rédiger des textes fictifs courts pour vous entraîner avec la mécanique. Peut-être même que cette première expérience vous mènera sur la piste d’un roman plus complet, qui sait ?

Les drabbles et les One Shot

Pour ceux qui ne sont pas initié au vocabulaire, les drabbles et les One Shot (OS) sont également des formats de textes courts. Pour rédiger des textes fictifs, ils peuvent également être idéals car plus courts que des nouvelles et encore moins portés sur les détails. Les drabbles sont des textes extrêmement courts puisqu’ils contiennent 100 mots et pas un de plus. De quoi être très concis ! Cela s’apparente un peu à de la micro-nouvelle qui est basée sur le même principe même si le nombre de mots à atteindre n’est pas vraiment défini. Quant à l’OS, c’est simplement une histoire en un seul chapitre. C’est un terme beaucoup utilisé dans la fanfiction et qui peut également désigner des romans qui ne comporte qu’un seul tome. L’OS est également une sorte de nouvelle, même si elle est généralement bien moins longue. La plupart des auteurs ne font qu’une ou deux pages sur un OS, pas plus.

La fanfiction : une aide pour rédiger des textes fictifs

Une création d’univers facilitée

La fanfiction n’a pas toujours très bonne réputation auprès des auteurs. Certains considèrent cette forme d’histoire comme du plagiat. Légalement, la fanfiction est également controversée, mais pour en savoir plus, je vous renvoie à mon article sur La Fanfiction : remède ou poison ? qui évoque ces aspects. Ici, si je vous conseille de vous lancer dans la fanfiction pour commencer à rédiger des textes fictifs, c’est en partie parce que ça m’a énormément aidé en tant qu’autrice. Écrire sur ces univers déjà existant retire déjà ce travail à l’auteur, vous n’avez donc plus à vous en soucier. Ensuite, vous avez des personnages que vous pouvez réutiliser comme bon vous semble et créer également vos propres personnages si le cœur vous en dit.  La fanfiction peut donc être un bon moyen de se lancer en se “simplifiant” la tâche.

Aussi complexe qu’un roman

Cependant, les fanfictions peuvent tout aussi bien être aussi complexe qu’un roman. Même si vous placez vos propres personnages dans un univers existant, vous pouvez très bien l’étoffer. C’est exactement ce qu’à fait l’autrice Ielenna avec sa fanfiction Ludo Mentis Aciem. Elle s’est, en effet, basée sur l’univers magique d’Harry Potter pour qu’il corresponde à ce qu’elle voulait exprimer. En plus d’y avoir inventé des OC (Original Character : Personnages Originaux), elle a également intégré des objets, des conventions, des lieux qui n’apparaissent pas dans les livres ou ne sont pas décrits. Comme elle, vous pouvez partir d’une base et la développer comme bon vous semble. Laissez faire votre imagination !

Rédiger des textes fictifs n’est ni facile ni difficile. Il suffit de volonté, de motivation et surtout, d’idées. Commencez simplement et voyez où le texte vous mène. Vous verrez que bien souvent, ce sont vos personnages qui vous guident et pas forcément l’inverse !

Si cet article vous a plus ou vous aide dans votre rédaction, n’hésitez pas à le partager et à laisser un petit commentaire. Bonne écriture !

2 réponses à « Comment commencer à rédiger des textes fictifs ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.