Les bases de la communication pour les auteurs


Art d'écrire, Communication / lundi, janvier 10th, 2022

Ah, la communication. Vaste sujet, me diras-tu ! Et pourtant, j’ai décidé de m’y attaquer aujourd’hui. Cet article est le premier d’une longue série : étant communicante dans la vraie vie, j’avais envie de te donner quelques clés pour que, toi aussi, tu puisses communiquer comme un·e pro ! Alors, prêt·e à entrer dans la cour des grands et découvrir les bases de la communication pour les auteurs et les autrices* ? Ne perdons pas plus de temps et entrons dans le vif du sujet.

La communication pour les auteurs : à quoi ça sert ?

C’est la partie un peu théorique et barbante de cet article, mais avant d’aller plus loin, il me semble important de poser les bases. La communication avant tout, quelle que soit sa forme, répond à un besoin précis : se faire connaître. C’est le fondement de toute stratégie de communication et si tu lis cet article, c’est parce que toi aussi, tu aimerais bien te faire connaître.

Première question que je te pose : pourquoi un commerçant fait appel à la communication ?

Tu vas me répondre que c’est pour développer son commerce, vendre plus de produits, trouver de nouveaux clients. Et bien, oui, c’est en effet quelques raisons. Néanmoins, la plus importante, et celle que je crois que tout le monde oublie, c’est que la communication permet de créer des relations. Sans le langage, peu importe sa forme, nous ne pourrons pas nous sociabiliser. Tu suis ? On continue !

Donc, la communication sert à créer des relations entre différentes personnes. C’est ta porte d’entrée : l’objectif que tu souhaites atteindre n’a aucune importance si tu ne prends pas en compte ce maillon de la chaîne. Car, oui, communiquer sur soi ou sur ses activités, c’est avoir une volonté de créer du lien avec ceux et celles qui nous verront, liront, écouteront… 

Bon, d’accord, c’est bien joli, la communication permet de nouer des liens… Mais comment on s’y prend ? Grâce à quoi ? C’est le sujet de la deuxième partie (quelle transition !).

Quels supports de communication pour les auteurs ?

Aujourd’hui, la communication pour les auteurs et les autrices peut passer par des canaux très variés. C’est même parfois assez difficile de savoir sur quels médias se placer quand on y connaît absolument rien. J’ai divisé les supports à ta disposition en trois grandes familles.

La communication traditionnelle

C’est la toute première de notre liste. Elle regroupe  :

  • la presse (journaux papiers, magazines…)
  • la télévision,
  • l’affichage (4×3, par exemple. On parle ici d’affichage en très grand, et non pas des petites affiches A4),
  • la radio,
  • et le cinéma.

Tu t’en doutes, la plupart de ces supports sont aujourd’hui très peu abordables pour des auteurices débutant·es — bien que la presse peut être intéressante, mais nous y reviendrons. Ce sont des canaux de grandes audiences, qui touchent un très large public et qui sont aussi assez coûteux. En bref, ce ne sont pas les canaux les plus intéressants quand on débute dans le monde de la com’. 

La communication print

La communication print, ou imprimée, est coûteuse également, mais bien plus abordable qu’un spot de publicité à la télévision ou à la radio. Cette catégorie comprend  :

  • les cartes de visite,
  • les flyers,
  • les affiches,
  • les courriers,
  • les kakemonos et autres banderoles,
  • et les goodies (tee-shirts, tasses, crayons, carnets…).

La communication numérique

Et enfin, la communication numérique, celle qui, à mes yeux, est la plus abordable, car 80 % gratuite ! Ici, on retrouve :

  • les réseaux sociaux,
  • le site Internet,
  • la newsletter,
  • les campagnes de mailing, de sms…
  • la publicité (Facebook ADS, Google ADS, le display, etc.)

Aujourd’hui, tout le monde passe par le numérique pour se faire connaître. Étant en agence de communication spécialisée dans les réseaux sociaux, je peux t’assurer que ces médias ne sont pas réservés seulement aux grosses entreprises ou aux entrepreuneur·ses de la startup nation. J’ai des petits commerçants et des producteurs locaux dans ma liste de clients (si, si, je te jure). Si eux peuvent y accéder, c’est que tu le peux également !

Petit aparté : dans toute cette série d’articles, je n’entrerai dans le détail que de la communication gratuite. Je pense que tu es d’accord avec moi pour dire que les jeunes auteurices débutant·es n’ont pas de budget pour commencer (et si tu lis cet article, je pense que la communication n’est pas ta priorité financière). 

Comment définir les objectifs de communication pour les auteurs ?

Maintenant que nous avons fait le tour de la véritable raison d’être de la communication pour les auteurs et les autrices ainsi que des différents supports à ta disposition, il est temps de parler objectifs.

Les objectifs en communication sont nombreux, mais passent toujours par le même point : la relation. Retiens bien ça, pour la suite, ça sera important.

Aujourd’hui, on observe plusieurs objectifs qui vont entraîner la mise en place d’une stratégie spécifique : 

  • augmenter sa visibilité : devenir plus visible auprès de sa cible ,
  • augmenter sa notoriété : ici, on ne parle plus seulement d’être visible, mais aussi d’être connu. On compte alors sur le bouche-à-oreille et sur notre réputation auprès de notre cible,
  • augmenter ses ventes : une fois qu’on est visible et connu, cela doit avoir un effet immédiat sur les ventes et donc, le chiffre d’affaires,
  • fidéliser ses clients : si les clients sont contents, ils reviennent et surtout, ils en parlent autour d’eux. Ce sont eux tes meilleurs ambassadeurs,
  • créer une communauté : ici, on passe à la vitesse supérieure puisque l’on parle de réunir des personnes dans un groupe autour de leur intérêt commun pour une marque, une entreprise ou une personne (non, je ne parle pas de secte, rassure-toi),
  • fédérer sa communauté : une fois que la communauté est construite, nous faisons tout pour qu’elle soit active et qu’elle continue de parler de la marque, l’entreprise, etc, autour d’elle,
  • acquérir des leads : c’est le summum, le must du must, où tu crées une base client, avec leurs données personnelles et qui te permet de faire des campagnes publicitaires (mailing, sms, courrier…). Cette partie est soumise aux normes imposées par le RGPD**.

Petit aparté : une communauté, c’est différent d’une audience. Une audience regroupe les personnes qui voient ce que tu fais, qui te connaissent, mais n’interagissent ni avec toi, ni avec d’autres personnes. La communauté, au contraire, permet aux personnes d’interagir entre elles.

Dernières questions : pourquoi veux-tu faire de la communication ? Quel est ton objectif principal et, à termes, qu’espères-tu en tirer ? Quels sont tes objectifs secondaires ?

Je m’arrête ici pour ce premier article sur les bases de la communication pour les auteurs et les autrices. Je sais que ça fait déjà beaucoup de choses à digérer, donc si tu as des questions, n’hésite pas à laisser un commentaire, à m’envoyer un mail ou à me trouver sur les réseaux sociaux, je réponds à tout le monde ! 

Si tu es inscrit à la Newsletter, tu peux accéder au mémo que j’ai créé spécialement pour toi avec le mot de passe envoyé dans la newsletter de janvier. 

Notes

* Pourquoi je n’ai pas écrit auteurices, comme d’habitude ? C’est une question de référencement naturel. C’est triste, mais j’aurais un meilleur référencement en écrivant les deux mots séparés qu’en écrivant en inclusif. Voilà, voilà !

** Le RGPD est le Règlement Général sur la Protection des Données. C’est un règlement européen qui protège les utilisateurs contre le vol des données. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la CNIL.

Pour aller plus loin

Enregistre cet article sur ton Pinterest pour le retrouver facilement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.