Comment écrire un polar ?


Art d'écrire, Genres littéraires / lundi, octobre 5th, 2020

Le polar… Un genre qui fascine et qui semble également inaccessible à de nombreux.ses auteur.ices. Écrire un polar est un vrai marathon : cela demande précision, cohérence et psychologie. Plus que pour les autres genres ? Peut-être pas tant que cela. Aujourd’hui, je m’attarde avec vous sur l’écriture d’un roman policier à travers vos témoignages !

Écrire un polar : définition

Le polar, ou le roman policier, est un genre bien particulier. C’est dans ce genre que nous classons généralement les romans mettant en scène un personnage cherchant à résoudre des énigmes ou des enquêtes. Selon Régis Messac, auteur français, c’est “un récit rationnel dont le ressort dramatique est un crime, vrai ou supposé.” Il complète cette définition en disant : “un crime mystérieux, graduellement éclairci par les raisonnements et les recherches d’un policier.” Si souvent ce sont des policiers ou détectives privés qui sont mis en avant dans ces récits, ils n’ont pas le monopole. Votre personnage peut donc très bien être Monsieur Tout Le Monde et chercher des réponses à ses questions.  

Le polar regroupe de nombreux sous-genre qui suivent une même ligne directrice avant de s’en éloigner. On y retrouve notamment :

  • Le roman d’énigme ou de mystère,
  • Le roman d’enquête,
  • Le roman noir,
  • Le thriller, ou roman à suspense,
  • Le roman d’espionnage.

Certaines oeuvres peuvent se confondre dans les différents sous-genre, du moment qu’il y a une enquête dans l’histoire. 

Parmi les auteurs les plus connus d’oeuvres policières, nous retrouvons bien évidemment Agatha Christie, maîtresse en la matière, ou encore Georges Simenon. Plus récemment, les étagères se parents d’oeuvres d’Harlan Coben, Maxime Chattam, Franck Thilliez, Michael Connely, Fred Vargas ou Michel Bussi. Il en existe encore bien d’autres : si vous avez un auteur de policier préféré, n’hésitez pas à le citer dans les commentaires !

Pour résumé, un polar ou roman policier est un roman avec un crime (pas forcément un meutre) et une enquête (pas forcément menée par des policiers). 

Les bases pour écrire un polar

Construire l’intrigue

Dans le questionnaire que je vous ai fait parvenir, vous avez été nombreux.ses à évoquer l’intrigue et sa construction. Pour beaucoup, c’est en effet la première étape de l’élaboration d’un roman policier. C’est d’ailleurs une des étapes qui peut prendre le plus de temps, en fonction de l’histoire, de sa complexité, de l’enquête, des personnages… Dans ce développement de l’intrigue pour écrire un roman policier, vous aimez particulièrement glisser des fausses pistes pour votre lecteur. C’est d’ailleurs quelque chose que vous prenez en compte dès l’élaboration de votre plan. Par exemple, l’un.e de vous explique : “j’ai d’abord fait un plan assez rigoureux de l’histoire, chose que je fais moins pour d’autres genres, avec le coupable, la découverte du coupable, les indices, les fausses pistes tout au long du roman… Au fil de l’écriture, je glisse de nombreuses fausses pistes (je fais tourner un peu en bourrique mes enquêteurs) et je laisse tomber parfois quelques indices très subtiles qui souvent ne prennent sens qu’à la fin du roman.”

Dans les témoignages que vous avez partagé, vous êtes d’accord pour dire que vous êtes particulièrement rigoureux lorsque vous vous lancez dans un projet de polar. “Il faut bien tout préparer pour que tout s’emboîte parfaitement.” Si toutes les histoires doivent avoir une certaine cohérence pour ne pas perdre le lecteur, les auteurs de policier doivent être d’autant plus vigilant à tous les détails ! Et ça peut être loin d’être simple…

Pour ma part, je me suis déjà essayée à ce genre, sans jamais vraiment pousser jusqu’au bout l’intrigue. J’abandonnais souvent avant la fin car je n’arrivais pas à rendre l’enquête crédible. 

Faire des recherches

Dans mon questionnaire, je vous ai demandé si vous pensiez que la part de recherche pour le polar vous semblait-elle plus importante que dans d’autres genres. Pour 4 personnes, c’est le cas, mais les réponses sont néanmoins nuancées. “Même si je pense que la part de recherches est importante dans un polar, notamment au niveau de la technique de meurtres par exemple ou des techniques médico-légales, je ne pense pas qu’elle soit la plus importante par rapport à d’autres genres comme par exemple le roman historique où là la part de recherches est vraiment primordiale.” Les recherches sont là pour rendre le tout crédible pour le lecteur, par rapport aux vraies enquêtes policières. Le tout n’est pas de se fier aux séries et aux films du genre qui sont obligés d’abréger de nombreuses choses, d’enquêter rapidement à cause de la durée de diffusion courte. Mais dans un roman, vous avez le pouvoir de prendre vraiment le temps de décrire les actions, les étapes de votre enquête. “Je pense que d’autres genres comme la fantasy par exemple demandent également beaucoup de recherches(…). Donc je dirais plus de recherches par rapport à d’autres genres que j’écris, par exemple du contemporain, où je suis plus dans la saisie d’instants de vie et donc c’est plus « naturel ».” Et vous, comment considérez-vous la part de recherches pour écrire un polar ?

Anecdotes & inspiration pour écrire un polar

Des anecdotes hors du commun

Nous disons toujours qu’il ne faut pas regarder l’historique Internet d’un.e auteur.ice. Et c’est d’autant plus vrai si cet.te auteur.ice écrit du polar ! “Ce qui me fait rire c’est regarder mon historique de recherches internet après avoir fait des recherches sur les techniques de meurtres, ça fait un peu historique de serial killer avec des “temps de mort après un coup de poignard”, “à partir de quelle perte de sang on est dans un état critique”, “comment pendre un corps” etc.” “J’ai recherché les différentes étapes de la décomposition d’un corps récemment.” Des recherches assez poussées pour rendre le tout crédible, comme nous le disions. Un conseil : ne vous aventurez pas dans l’historique d’un.e auteur.ice pour ne pas faire de cauchemar la nuit !

Quelques lectures

J’ai demandé aux auteur.ices de me donner des titres d’oeuvres qui pouvaient les inspirer pour écrire du polar. Parmi les réponses, nous retrouvons les Agatha Christie avec les enquêtes d’Hercule Poirot, en livre ou en série. Mais aussi Inspecteur Barnaby qui cache une grande violence par une ambiance calme. La fille du train, de Paula Hawkins ou encore Gone Girl de Gillian Flynn ont également été cités. De mon côté, j’ai eu une période où je lisais des policiers, surtout du Harlan Coben comme Ne le dis à personne ou Sans laisser d’adresse que j’avais beaucoup apprécié. Sinon, les séries policières actuelles ont eu une grande influence, pas toujours positive, sur mon écriture de l’époque. 

Et vous, des influences ou inspirations ? Un roman polar publié ?

En bref, écrire un polar n’est pas toujours facile. Cela “demande une grande rigueur (comme les autres, certes), il faut que tout colle parfaitement et faire attention à ne pas tomber dans la coïncidence pour les indices, faire en sorte que les indices soient pertinents, que le coupable soit crédible…” La crédibilité, vous l’avez remarqué, est le maître-mot de ce genre. Je finirai cet article sur un conseil de l’un.e d’entre vous qui m’a semblé très pertinent : “Je pense que l’écriture d’un polar doit être minutieusement menée car aucun faux raccord ne doit s’y trouver. De plus, je pense qu’il faut une maîtrise parfaite de son sujet et réussir à trouver un scénario plausible de A à Z. Je n’ai personnellement jamais écrit de polar et ce n’est pas un genre que j’affectionne particulièrement, même à la lecture, mais je pense que ceux qui arrivent à mener un bon polar de A à Z sont très doués et savent exactement ce qu’ils font.”

Remerciements

Merci à Margot Magguili, Edda T. Charon, Lorena, Isabelle M. Day, Manon et toutes les personnes anonymes qui ont pris le temps de répondre à mes questions !

Pour aller plus loin

Si jamais vous connaissez des articles sur le sujet, n’hésitez pas à les partager. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.