Créer un casting pour son histoire


Art d'écrire, Création d'une histoire / jeudi, avril 9th, 2020

Créer un casting pour son histoire est la méthode que choisi un auteur pour créer son personnage. Il va alors utiliser des visages, souvent de célébrités, pour représenter tel ou tel personnage en particulier. Est-ce une bonne méthode ? En quoi peut-elle être utile et en quoi peut-elle poser problème ? C’est ce dont je vous parle aujourd’hui !

Avant de nous lancer dans le coeur du sujet, je tiens à vous préciser que je ne fais pas de jugement sur cette méthode en particulier, je l’utilise d’ailleurs très régulièrement pour mes propres personnages. Je vais juste éclaircir les points positifs et les points négatifs que j’ai pu rencontré. Tous les avis sont bien entendus les bienvenus dans la partie commentaire. Merci !

Créer un casting pour son histoire pour s’aider

Trouver un visage bien particulier

Le premier point que je trouve avantageux dans le fait de créer un casting pour son histoire, c’est d’avoir un panel de visages à disposition très large. D’ailleurs, sur le blog Trombi Fiction, nous en répertorions un maximum pour proposer une banque d’image assez large. Avec toutes les célébrités qui existent, il est aujourd’hui possible de se baser sur des visages bien différents avec énormément de détails intéressants. Vous trouverez donc forcément le visage qui vous conviendra le mieux pour tel ou tel personnage.

Décrire vos personnages

Pouvoir se référer à ces images va également pouvoir vous aider pour la description de votre personnage. Couleur de cheveux, des yeux, de peau, particularités physiques (rides ou grains de beauté, par exemple), taille, corpulence… Vous pouvoir avoir une fiche plus détaillée en vous basant sur un visage déjà existant qu’en en inventant un. Et puis, vous êtes toujours libre de changer des éléments et de ne vous baser que sur la forme du visage ou de ses lèvres, par exemple. Dans tous les cas, ces références vont vous permettre d’avoir une base concrète et une vision plus précise de votre personnage.

Créer un casting pour son histoire ou comment se brider

Se fier à des images

Néanmoins, créer un casting pour son histoire casting pour son roman, je dois l’avouer, peut également briser l’imagination. Nous allons tellement nous baser sur ce que nous voyons que nous n’allons pas prendre le temps d’ajouter à nos personnages des éléments plus distinctifs, qui n’appartiennent qu’à lui. Quand je dis que ça peut cloisonner votre imagination, c’est surtout parce que vous n’allez pas toujours prendre le temps de créer des petites choses qui vont permettre à votre personnage de vous démarquer : il sera donc comme la personne que vous avez choisi pour le représenter. Si vous vous basez sur des images, n’oubliez pas d’ajouter du passé au physique du personnage. Une cicatrice, un tatouage, des marques spécifiques, etc. C’est aussi ça qui le rendra plus réel. 

Le problème des célébrités

En prenant comme référence des célébrités, il se peut que l’on rencontre un certain problème récurrent : le manque de diversité. Même si le monde people est aujourd’hui plus diversifié qu’avant, il en reste pas moins qu’il y a des caricatures qui ressortent et qui peuvent se retrouver dans votre roman. Je le sais, je l’ai moi-même remarqué dans mes histoires, surtout pour mes personnages féminins. Je me suis rendue compte, à force de créer des castings à tout bout de champ, que mes personnages correspondaient à une certaine image du physique féminin véhiculé par les photos des magazines, les photoshoot, et qui ne représentaient pas la réalité. Et c’est en me rendant compte de cela que j’ai eu envie d’écrire cet article. Peut-être que cela vous fera prendre conscience de tout cela également. Si c’est le cas, n’hésitez pas à me le dire !

Comment créer ses personnages sans casting ?

Le casting n’est pas nécessaire à la création de vos personnages. C’est plutôt une aide visuelle sur laquelle vous pouvez vous baser sans vous y perdre. Si aujourd’hui, j’utilise encore des acteurs et des actrices pour représenter mes personnages, c’est plus pour réaliser des montages ou m’inspirer de certains traits de visages. J’essaye de créer plus de personnages diversifiés, notamment niveau poids et couleur de yeux (beaucoup de mes personnages féminins ont les yeux verts et sont assez fines, par exemple). En me détachant de ces castings, je vais pouvoir me permettre d’amener des personnages plus réalistes. 

En résumé, créer un casting pour son histoire peut vous aider, mais il est, selon moi, important aussi de savoir s’en détacher pour des personnages plus réalistes. Et vous, utilisez-vous des castings pour vos histoires ?

2 réponses à « Créer un casting pour son histoire »

  1. C’est quelque chose que je fais assez rarement. Je le fais actuellement pour un “juste comme ça” (projet qui n’amènera sur rien) mais jamais pour les projets plus sérieux et je crois bien que le seul personnage du projet concerné est aussi le seul personnage de l’ensemble de mes projets. Par contre, je regarde beaucoup les gens dans la rue pour trouver des formes de nez, des particularités du menton, des types de front, etc. Par exemple, j’ai une amie qui a vraiment de très grands yeux qui participent à la rendre toute mimi comme tout. Du coup, j’ai “intégré” l’impression que ça me fait de voir un visage avec de très grands yeux, et je peux m’en resservir. Tous les petits détails que je cherche chez les gens me permettent de faire des personnages différents, avec des particularités, plus que je ne l’ai fait jusqu’à présent. J’ai aussi étendu mes observations aux façons de marcher (j’ai croisé un garçon qui marchait avec les bras raides le long du corps !) ou les jambes (arquées, en grenouille…). Pour l’instant, j’ai encore du mal à appliquer tout ce que j’observe, mais mes “juste comme ça” me servent aussi, en plus d’exutoire à des idées clichées et fantasmagoriques, à tester des trucs.

    Je me sers aussi de ce que je remarque chez les gens au sport, par exemple. Je fais de l’aïkido et dans mon club il y a une petite bonne femme, la quarantaine, je dirais, vraiment pas très grande et un peu ronde. Évidemment, ça renvoie à des images et des clichés de paresse, de mollesse, etc. Mais quand je travaille avec elle, je trouve qu’elle a vraiment de la force dans les muscles, une grande volonté d’action, c’est assez impressionnant ! Et du coup, partir de sensations comme celles-là évite de tomber dans les extrêmes : soit l’extrême du “gros” fainéant, soit l’extrême du “gros” avec une force herculéenne ou un grand courage, etc. Parce qu’à vouloir démonter les clichés, parfois on tombe dans l’excès inverse et on crée d’autres clichés, je trouve, et d’autres normes (c’est un peu ce que m’a fait l’article sur le sexisme en fantasy du blog Planète Diversité) et l’impression laissée par certains commentaires, d’ailleurs.

  2. Je partage pas mal de points avec Enirtourenef! Je n’ai pas utilisé de casting dans mes fictions, après j’écrivais pas mal (à l’époque où je le faisais) de fanfictions alors la question ne se posait pas. mais j’avoue que l’idée de m’inspirer d’acteurs ne m’a pas trop séduite. Et tu soulignes assez bien dans ton article Elo un des points négatifs que cela peut amener : se cantonner au portrait, peu faire travailler son imagination, ne pas adapter certains détails. D’ailleurs Enirtourenef tu les détailles vraiment bien dans tes observations, j’adore ! Après tous les traits caractéristiques physiques n’amènent pas forcément à des traits de personnalité mais certains si, et c’est vraiment bien de les détailler 😀 J’adore ça, ça renforce le personnage d’une manière si impressionnante … bref, je me perds, mais merci pour ton article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.