Les communautés d’écriture


Ecriture, Vie d'auteur / vendredi, avril 5th, 2019

 Aujourd’hui, nous voyons de plus en plus de communautés d’écriture se former. Le but ? Écrire ensemble, partager, s’amuser, échanger, s’entraider. De nombreuses plateformes permettent ces échanges : les groupes Facebook, Discord, les forums, Twitter, … Mais qu’est-ce qui plaît dans ces communautés ? Qu’est-ce qui attire ? Et qu’est-ce que ça apporte aux auteurs ? C’est exactement ça que nous allons voir dans cet article !

    Ce questionnaire a recueilli 67 réponses. C’est fou ! Il a justement été rempli avec l’aide de plusieurs communautés que je remercie pour leur soutien et leur présence. 

Petit tour d’horizon des communautés d’écriture existantes

    Parmi vous, 80.6% font partie d’au moins une communauté. Pour commencer cet article, je vous propose de lister les communautés d’écriture que vous m’avez cité dans l’ordre alphabétique et de vous donner quelques liens pour les intégrer.

  • Génération Écriture
  • (La) Communauté des Mots et le Salon des Mots
  • Team Écriture
  • NaNoWriMo France
  • Allée des Conteurs
  • Wattpad France
  • Skyrock
  • Scribay
  • Le Conteur
  • Fyctia
  • La Wattily
  • Forum Jeunes Écrivains
  • L’attrape rêve des auteurs
  • Au café salé des auteurs
  • Scribook
  • Sweek
  • L’atelier des Scribtonautes
  • Fandom Obscur (Live Journal)

    Maintenant que la liste est faite, rentrons dans le vif du sujet !

Pourquoi entrer dans une communauté d’écriture ?

Le soutien et le l’entraide

    Généralement, ces communautés se forment grâce à Internet : forums, réseaux sociaux, blogs… Mais parfois, ces communautés peuvent également être rencontrées lors d’événements physiques : salons, tables rondes… Le bouche à oreille est également très utile pour faire connaître ces regroupements. Mais pourquoi est-ce que certains auteurs et certaines autrices rejoignent ces communautés ?

    Ce qui est le plus recherché par ces personnes c’est de l’entraide à 85.2% ! En effet, dans ces communautés, la variété de profils permet une aide plus efficace. Ensuite, nous retrouvons la recherche de la motivation (77.8%). L’émulsion provoquée quand plusieurs personnes travaillent en même temps est inspirante. Les auteurs et autrices recherchent également du soutien et de la bienveillance dans ces communautés, autant pour ce qui concerne leurs textes que pour rassurer sur les doutes de chacun, leur légitimité à écrire ou même quelques soucis personnels. 

Un esprit de partage

    Nombreux d’entre vous ont également cité le partage. Cela commence par apprendre à se connaître et partager ses habitudes d’écriture. Néanmoins, ce ne sont pas les seuls avantages ! Grâce à la diversité des profils, vous pourrez vous débloquer pendant votre syndrome de la page blanche grâce à des retours de lecture ou des conseils sur votre intrigue. Vous pourrez également partager vos expériences autour de l’écriture, que ce soit dans les différents moyens d’édition que sur la publication en ligne en passant par la participation à des salons ou événements !

Le plaisir d’être avec des passionnés

Les communautés d’écriture, c’est également l’occasion de rencontrer des personnes qui partagent la même passion que vous. C’est toujours plus motivant quand vous n’êtes plus seul•e à plancher sur votre roman ! Et puis, c’est plus facile de se comprendre sur de nombreux points : les personnages qui ne suivent pas le plan, les scènes qui disparaissent et d’autres qui apparaissent subitement, les blocages d’écriture, le fangirling, les références… “C’est vraiment enrichissant en tant qu’auteur que de pouvoir échanger autour d’une passion commune.” Ces points communs pourront vous faire rencontrer des personnes qui seront là pour vous aider dès que vous en aurez besoin et c’est à la fois rassurant et très inspirant ! “Les communautés d’auteurs donnent vraiment un soutien énorme pour les auteurices de nos jours. On a plus d’aides, de conseils qu’avant, c’est tellement indispensable.”

Les raisons d’intégrer une communauté sont multiples. Vues sous cet angle, les communautés ont l’air fantastiques, mais il y a tout de même un envers du décor pour certaines personnes. Et c’est ce que nous allons voir tout de suite.

Pourquoi rester à l’écart des communautés d’écriture ?

La compétition et le jugement

Pour certaines personnes, les communautés d’écriture ne sont pas un lieu dans lequel elles aiment se rendre. Une de vos craintes et une des raisons pour lesquelles vous ne souhaitez pas intégrer ces groupes est l’aspect de compétition. “L’expérience des émulations de groupes, même si elle est positive dans certains cas, peut entraîner des luttes de pouvoir.” Une confrontation qui peut parfois créer des tensions au sein de la communauté et qui peuvent donc repousser ses membres. 

Vous avez également cité la peur du jugement. Ici, il y a deux domaines dans lesquels vous pouvez ressentir un certain jugement. Le premier, c’est dans le déséquilibre au niveau de l’implication des membres. “Je n’ai pas le temps de m’impliquer et donc ne veux pas demander aux autres ce que je ne pourrais leur rendre.” Et ne pas pouvoir s’impliquer plus peut-être mal vu de certaines personnes. Et pour le second, vous m’avez confié que le jugement peut venir également de ce que vous écrivez. “J’écris des fan-fictions, sur les mangas et même si c’est quelque chose qui se démocratise de plus en plus, j’ai toujours cette peur que les autres auteurs/autrices qui écrivent des fictions originales me “jugent”.” Vous ne vous sentez pas légitime et cela vous freine dans votre création. 

Ne pas trouver celle qui nous correspond

    Trouver la communauté dans laquelle on se sentira bien, dans laquelle on aura envie de s’investir, ce n’est pas toujours évident. Dans le questionnaire, vous avez été 38% à me dire ne pas trouver la communauté qui vous correspond. Mais pour quelles raisons ?

    Déjà, par peur. Les deux peurs que vous m’avez cité juste au-dessus en sont des raisons valables. Il y a également la peur de ne pas être intégré. Aujourd’hui, de nombreuses communautés se remplissent. Et plus il y a de monde, plus il y a de conversations, moins on arrive à suivre et plus on s’efface : “le trop grand nombre de participants au groupe, ce qui parfois engendre des problèmes relationnels”. Si au bout d’une semaine, nous arrivons pas à discuter avec les autres, c’est que cette communauté n’est pas faite pour nous. Et ce n’est pas grave, ce sera peut-être l’occasion d’en trouver une autre plus restreinte ou différente.

Préférer la solitude

    Certaines personnes n’intègrent pas de communauté pour la simple raison qu’elles préfèrent écrire seules. En effet, écrire à plusieurs peut parfois déconcentrer : les notifications, le flood incessant, les questions… Même si nous sommes dans une même dynamique, certains auteurs et certaines autrices préfèrent se couper du monde pour se plonger dans le leur. Et c’est tout à fait recevable ! Après tout, ne dit-on pas qu’il y a une façon de faire par auteur existant en ce monde ? 

    Ce qu’il faut retenir, c’est que les communautés d’auteurs ne conviennent pas à tout le monde, mais qu’elles apportent tout de même des points qui veulent être utiles. A condition de trouver la bonne, bien entendu ! Et vous, l’avez-vous trouvée ?

Remerciements

Merci à NinetteK, Aelig, Célia, ClayLangelle, Hook, Mélany Bigot, Jérôme M. KellerManon, Arabell, LL-James, Sawe, Erazade, Théo Seguin, Ophélie, Myfanwi, Athena, Poly_sama, Birdy Li, SAtlantos, Aislinn T. Lawson, Wyatt L. King, OrianeQuillQueen, Valentine Stergann, VioletteLeroy, Edda T. Charon et toutes les personnes anonymes qui ont pris le temps de répondre à mes questions !

Pour aller plus loin

Si jamais vous connaissez des articles sur le sujet, n’hésitez pas à les partager. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.