Bilan du NaNoWriMo 2019


Art d'écrire, Défis d'écriture, Vie d'auteur / lundi, décembre 2nd, 2019

Le NaNoWriMo 2019 est terminé et aujourd’hui, je vous livre mon bilan de cette nouvelle expérience d’écriture intensive pendant un mois. Je ne reviens pas sur le but du challenge, je vous invite à lire mon article sur Pourquoi faire le NaNoWriMo ? si vous ne savez pas de quoi je parle. Cette année, le NaNoWriMo, je l’ai fait avec l’objectif de le réussir en restant la plus régulière possible. Et j’ai réussi ! Je vous livre mon retour.

Régularité et motivation

Le gros point positif de ce NaNoWriMo, en plus de ma victoire, c’est que j’ai vraiment réussi à écrire tous les jours pendant tout le mois de Novembre. Et ce n’était pas arrivé depuis très longtemps ! Je n’ai pas manqué un seul jour d’écriture. Il y a eu bien sûr des jours moins productifs que d’autres, mais j’ai écrit tous les jours.

Qu’est-ce que j’ai écris en novembre ? J’ai repris mon histoire Le Laurier Rose (anciennement Rentre à la maison) de zéro afin de la réécrire entièrement. Mon objectif était d’en terminer la première partie, c’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé, et j’ai même entamé la seconde. 

J’ai également profité de ce challenge d’écriture pour avancer dans des articles de blog. J’ai donc écrit, en tout, 17 articles ! Oui, ça fait pas mal, et il y a plein de sujets différents abordés. J’en ai même écrit quelques uns pour la reprise de mon blog Moon-Wizard, entité qui va fêter ses dix ans l’année prochaine et à qui je voulais redonner vie. À venir donc !

Perte de vitesse en fin de deuxième semaine

Ce sous-titre veut tout dire : la fin de la deuxième semaine a été très difficile à gérer émotionnellement. L’histoire me lassait, la pression m’empêchait de prendre du plaisir à écrire. C’est donc là que je mets le bémol à ce challenge. Je rejoins d’ailleurs ma copine Mélany qui dit que le NaNoWriMo est un challenge difficile et pas fait pour tout le monde ! Pour ma part, j’ai donc eut peut-être trois jours de fatigue et de doute, mais je n’ai pas cessé d’écrire. J’ai pris du temps pour écrire des extras pour mon Christmas Challenge 2019 et sur des articles qui demandaient moins de réflexion. 
C’est ainsi que j’ai pu me ressourcer petit à petit et retrouver goût à ce que je faisais.

L’envie d’en terminer

J’ai donc eu hâte que ça se termine, plusieurs fois, parce que ça devenait contraignant. Et finalement, j’ai réussi (grâce à mes amis et mon copain) à retrouver la motivation. Les semaines 3 et 4 se sont donc très bien passées : j’avais pris le rythme et je prenais plaisir à écrire tous les jours. J’étais plus autant fatiguée et j’écrivais avec une pression bien moindre. Et finalement, une fois les 50 000 mots atteints, j’étais fière, bien sûr, mais pas si soulagée que cela. Je commençais à m’être faite à ce rythme. Peut-être que je vais essayer d’en garder un similaire, alternant entre écriture de roman et d’articles pour les prochains mois.

Et après ?

Le NaNoWriMo est terminé et je suis ravie d’avoir réussi, pour la première fois, en étant aussi régulière. L’an dernier, j’avais réussi le challenge en 18 jours parce que je n’avais pas de boulot à ce moment et donc, mes journées étaient libres. Avoir réussi ce défi cet année, en ayant un travail, mon blog, et mes occupations autres, c’est une vraie fierté. 

La suite maintenant ? J’aimerais beaucoup terminer d’écrire Le Laurier Rose pour le relire en janvier et y ajouter des éléments, le remanier. L’envoyer en bêta lecture courant février. Le corriger aussitôt j’ai les retours pour, pourquoi pas, le publier en ligne ou l’envoyer directement en maison d’édition. Je ne sais pas encore. À voir, donc.

Ce NaNoWriMo est une réussite pour moi, mais il faut encore que j’apprenne à gérer la pression autour de ce challenge. Peut-être l’année prochaine, qui sait ? 

Et vous, comment s’est passé votre NaNoWriMo ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.